Mobilité des savoirs et partage des pratiques: de la pertinence des réseaux en histoire de la santé

logo-montreal

Les réseaux en histoire de la santé

Mobilité des savoirs et partage des pratiques : de la pertinence des réseaux en histoire de la santé

Colloque 307 du 82e congrès de l'ACFAS
Organisé par Alexandre Klein (Université d’Ottawa) et Séverine Parayre (Institut Catholique de Paris)

14-15 mai 2014
Université Concordia, Montréal (QC)

Ce colloque se propose d’interroger l’importance des réseaux dans l’histoire de la santé moderne et contemporaine. Autour des notions de transfert, d’échange, de parcours et d’influence, il entend s’attarder sur les processus de transmission et de déplacements qui ont forgé et transformé les pratiques et les discours relatifs à la santé, afin de mettre en lumière leur nature essentiellement dynamique, collective et réticulaire. Il souhaite en outre valoriser les fonctions méthodologiques et historiographiques de ces notions en questionnant le rôle des échanges transdisciplinaires dans le travail historique propre au domaine de l’histoire de la santé.

Programme
Mercredi 14 mai 2014

9h00 -9h30 : Introduction : Le réseau, du collectif au concept
Alexandre Klein (Université d’Ottawa)

9h30-10h30 : Session 1 : Les réseaux de la santé au XVIIIe siècle
Anaïs Lewezyk-Janssen (Université Toulouse II) Les réseaux dans la vie du médecin au XVIIIe siècle.
Nicolas Vidoni (Université Paris I) Police et histoire de la santé au XVIIIe siècle.

10h30-11h00 : Pause

11h00 -12h00 : Session 2 : La construction réticulaire des savoirs médicaux spécialisés
Claire Marchand (Université de Tours) : Étude du rôle des réseaux médicaux français autour de la construction et de la diffusion du savoir alimentaire de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle.
Véronique Hasler (Hesav) : Circulations internationales de savoirs et de pratiques physiothérapeutiques : deux exemples en Suisse romande dans la première moitié du XXe siècle.

12h00 : Diner
14h00- 16h00 : Session 3 : Les réseaux de la santé mentale
Karine Aubin (Université Laval) De la tisane au valium… Le concept de la continuité des soins dans les politiques de santé mentale dans le Québec des années 1960.
Alexandre Klein (Université d’Ottawa) : Mesurer la santé mentale des enfants. Le rôle du réseau international de collaboration du psychologue Alfred Binet (1857-1911) dans la création de l’échelle métrique de l’intelligence.

15h00 : Pause

Emmanuel Delille (Institut d’Histoire de la médecine de Berlin) Henri Ellenberger (1905-1993) et le développement de l’ethnopsychiatrie. Dynamique des réseaux francophones et anglophones à l’Encyclopédie Médico-Chirurgicale.

16h00-16h30 : Présentation de l’ouvrage Une histoire des pratiques de santé (XVIIIe-XXe siècles) dirigé par A. Klein et S. Parayre (Québec, PUL, 2014)

Jeudi 15 mai 2014

9h00-10h00 : Session 4 : Approches réticulaires des institutions hospitalières
François Guérard (Université du Québec à Chicoutimi) : L’empreinte territoriale et la mise en réseau de l’hôpital québécois, 1880-1972.
Filippo Maria Marranconi (EHESS et Université de Turin) Réseaux sociaux et autorité dans la gestion d’un hôpital psychiatrique au Liban : le cas d’Al Fanar.

10h00 : Pause

10h30-12h00 : Session 5 : L’internationalisation des réseaux de santé
Séverine Parayre (Institut Catholique de Paris) La circulation des savoirs et pratiques de l’hygiène scolaire à travers le monde : Les enjeux d’une idéologie médicale, politique et pédagogique (1852-1913).
Isabelle Lespinet Moret (Université Paris Ouest Nanterre) Médecins et santé dans les réseaux d’experts de l’Organisation internationale du Travail et l’élaboration d’un savoir transnational, 1920-1948.

11h30 : Synthèse

Les résumés des communications sont accessibles en ligne:
http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/82/300/307/c