Témoin de l’histoire de la folie

L’archive dans l’institution psychiatrique comme matériel empirique : enjeux méthodologiques et épistémologiques

Journée d’étude

Le mardi 2 juin 2015
Institut Universitaire en Santé Mentale de Montréal
7401, rue Hochelaga Montréal (Québec) H1N 3M5

Compte tenu des contraintes économiques et spatiales entourant la conservation des archives médicales, une réflexion commune s’impose sur les enjeux et pratiques courantes liés à l’exploitation de ces archives d’une valeur scientifique et sociale incontestable. Or, un dossier médical peut aussi bien parler à un historien, un sociologue, un anthropologue, un psychiatre qu’il renseigne le médecin, l’infirmière ou le patient sur le suivi clinique et les traitements proposés. Généralement devenu caduc pour le personnel hospitalier après la fin du suivi médical, il prend une tout autre importance et signification entre les mains des chercheurs qui y puisent notamment le sens de la pratique médicale d’hier à aujourd’hui, ou encore l’évolution des réactions sociales face aux comportements identifiés comme relevant de problèmes de santé mentale. Ces questionnements seront abordés par des experts internationaux dans le cadre de cette journée d’étude qui vise à réunir des archivistes, étudiants, chercheurs et cliniciens qui oeuvrent dans le domaine de la santé ou de l’histoire.

Inscription obligatoire à http://www.iusmm.ca/evenements/formation/2015/2juin-temoin-histoire-folie.html